Leasing ou achat de voiture d’occasion ? Les pours et les contres

Dans l'article

En effet, prix cassés, options diluées dans le prix qui reviennent donc moins chères, disponibilité quasi immédiateLes avantages sont innombrables

Toutefois, une autre formule séduit de plus en plus d’automobilistes : la location avec option d’achat aussi nommée leasing. 

Mensualités réduites et fixes, valeur de reprise garantie pour la vente de votre voiture en LOA, changement facile de voiture.

Le leasing se pose comme une nouvelle option de financement et plusieurs options s’offrent à vous. 

Leasing : démarches et options

La location de longue durée

La LDD permet de louer une voiture neuve pendant un laps de temps déterminé par un contrat. De nombreux services sont souvent inclus dans cette forme de location tels que : 

–         Le prêt d’un véhicule (en cas d’accident ou de panne).

–         L’entretien de l’automobile. 

–         L’assistance.

–         Certaines réparations peuvent également être prises en compte.

Le point fort de cette formule est de pouvoir jouir d’un nouveau modèle aux multiples options sans devoir dépenser trop d’argent. 

Bon à savoir : La Location Longue Durée ne prévoit pas le rachat de la voiture au terme du contrat.

La location avec option d’achat

Appelée LOA, cette formule est très similaire à la LDD, à ceci près que le locateur peut racheter la voiture à partir d’une certaine durée. 

La LDD permet donc conserver ou de vendre le véhicule.

 Acheter le véhicule en cours de location

 

Selon le contrat, vous aurez parfois la possibilité de racheter le véhicule avant la fin de celui-ci. Bon à savoir : Vérifiez tout de même les différentes clauses, car il y a souvent une durée de location minimum.

 Acheter une voiture de location au terme du contrat

Afin d’acquérir ce type de voiture, vous devrez régler la somme prévue par l’engagement (valeur résiduelle.) Vous deviendrez alors le titulaire légal du véhicule. 

Dans ce cas de figure, vous aurez pour obligation de mettre tous les documents administratifs à jour. C’est notamment le cas pour la carte grise du leasing.

Changer le titulaire sur la carte grise du leasing

Si vous décidez de racheter le véhicule d’une LOA, il faudra procéder au changement de nom sur la carte grise du leasing.

Effectuer la demande numériquement

Afin de modifier une carte grise de leasing, la démarche est strictement la même que pour l’achat d’une voiture d’occasion. Vous devez vous rendre sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS). 

Sélectionnez ensuite la procédure de changement de titulaire du certificat d’immatriculation.

Remplissez les différents champs demandés, en indiquant la société éditrice du contrat de LOA, dans la case « ancien propriétaire ».

Les justificatifs à fournir.

Vous devrez fournir :

–         Un certificat de cession. Dument rempli par la société qui a géré votre leasing. Elle devra le signer, tout comme vous.

–         Votre permis de conduire.

–          La carte grise du leasing barrée, contenant la mention “vendue le + lieu et heure”, signée par la société de LOA.

–          Si la voiture a plus de quatre ans : un contrôle technique valide.

 

 

 

 

Les démarches pour acheter une voiture d’occasion

1. Vérifier la carte grise 

En téléchargeant un rapport d’historique pour vérifier que les informations coïncident avec les données du véhicule et du certificat d’immatriculation est la première démarche de votre futur achat. 

En effet celui-ci vous renseignera sur : 

–         Les éventuels accidents qu’aurait connu le véhicule d’occasion. 

–         Les relevés kilométriques

–         Les caractéristiques techniques

–         Les éventuels vols ou gages de la voiture.

Des photographies d’archives et des données d’archive seront également produites sur le rapport d’historique voiture gratuit.

Que cela soit dans le cas d’une voiture professionnelle que vous souhaiteriez utiliser à des fins privées, ou dans le cas d’une auto de seconde main achetée en France ou à l’étranger, se procurer l’historique est une démarche essentielle.

En inscrivant votre numéro VIN ou votre numéro d’immatriculation dans la barre de recherche de notre site internet, vous aurez accès aux mêmes informations que sur la carte grise (numéro de formule de ci, puissance fiscale etc…) 

Vous pourrez les comparer et vous assurez de leur véracité. 

2. Passer le contrôle technique

Si vous vendez ou donnez votre véhicule âgé de plus de 4 ans, vous devez remettre à l’acheteur un procès-verbal de contrôle technique.

Le contrôle doit être effectué dans un centre agréé et doit dater de moins de 6 mois.

Ainsi : si votre dernier contrôle est plus ancien, une nouvelle visite est obligatoire. Elle sera réalisée à vos frais.

Bon à savoir : Un véhicule peut être vendu sans contrôle technique s’il est âgé de moins de 4 ans ou s’il est vendu à un professionnel de l’automobile. 

Certains véhicules sont également dispensés de contrôle technique comme les voitures de collection

3. Vérifier qu’il n’y a pas de gage ou d’opposition à la vente

Le vendeur doit obligatoirement vous remettre un certificat de situation administrative.

Ce document s’obtient sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) au moment du remplissage de la déclaration de cession

Ce document prouve que vous n’avez pas donné votre voiture en gage en contrepartie d’un prêt.

Il permet aussi de prouver que vous avez bien réglé toutes vos contraventions.

4. Déclarer la cession du véhicule et obtenir le code de cession

Vous pouvez faire la déclaration de la cession du véhicule vous-même ou passer par un professionnel agréé

Bon à savoir : Même dans le cas d’un don de voiture, vous n’êtes pas exempt de cette démarche. 

5. Signer le certificat de cession d’un véhicule d’occasion 

Le jour de la vente, vous devez remplir et signer le certificat de cession d’un véhicule d’occasion ou formulaire cerfa n°15776.

Il s’agit du document obligatoire de vente de votre véhicule. Il est fait en 2 exemplaires, dont 1 sera remis à l’acheteur.

6. Remettre à l’acheteur la carte grise et le dossier complet de vente

Dès la fin de la vente vous devez impérativement remettre à l’acheteur la carte grise du véhicule.

Vous barrerez et mentionnerez dessus, d’une manière lisible et inaltérable, « vendu le » avec la date (jour/mois/année) et l’heure de la cession, suivie de votre signature.

Si vous vendez votre véhicule à l’étranger, hors Union européenne, ajoutez la mention « vente export » sur la carte grise.

7. Avertir votre assureur

Enfin, n’oubliez pas de prévenir votre assureur de la cession de votre véhicule pour qu’il résilie votre contrat d’assurance ou pour établir un nouveau contrat.

 

 Réaliser l’expertise voiture occasion

L’existence d’un vice caché sur un produit aussi techniquement complexe qu’une voiture peut s’avérer très difficile à démontrer

Aussi, avant de signer, une expertise est conseillée.

Toutefois, avant de faire mandater un expert, vérifiez en amont si votre assurance auto dispose d’une « protection juridique. » 

Le cas échéant, contactez d’abord votre assureur pour obtenir son accord quant à la procédure à suivre. 

Si vous disposez d’une protection juridique, l’assureur désignera un expert et couvrira tout ou une partie des frais d’expertise

L’expert estimera le vice potentiel ainsi que le montant des éventuelles réparations.

Votre assureur tentera ensuite un règlement amiable auprès du vendeur. 

En cas d’échec, l’assureur pourra porter le litige devant les Tribunaux. 

Les frais de justice seront pris en charge par l’assurance.

 

Télécharger un rapport d’historique

En complément ou la place de l’expertise, s’assurer de connaître le rapport d’historique voiture gratuit est une étape clef.

Que cela soit dans le cas d’une voiture professionnelle que vous souhaiteriez utiliser à des fins privées, ou dans le cas d’une auto achetée en France ou à l’étranger, se procurer l’historique est une démarche essentielle.

En inscrivant votre numéro VIN ou votre numéro d’immatriculation dans la barre de recherche de notre site internet, vous aurez accès aux mêmes informations que sur la carte grise.

Dès lors vous pourrez les comparer et vous assurez de leur véracité. 

Vérifier numéro châssis gratuit

Pour vérifier le numéro châssis gratuit, rien de plus simple ! Il vous suffit de repérer le numéro VIN en case E de la carte grise et de le comparer au numéro frappé sur le châssis ou sur la plaque constructeur.

En rechargeant, vous bénéficiez jusqu'à 20 % gratis.

Accès rapide aux rapports sur l'historique du véhicule.

B2B
Vérifier l'historique du véhicule

Rejoignez le programme d'affiliation Automoli et gagnez de l'argent avec nous !

Nos réseaux sociaux
Populaire sur le blog