Comment trouver le numéro de châssis sur la carte grise ?

Dans l'article

Vous devez absolument trouver le numéro de châssis de votre voiture, mais vous ne savez pas où regarder sur la carte grise ? Automoli vous explique comme le trouver sur le certificat d’immatriculation en un coup d’oeil à peine.

Qu’est-ce que le numéro de châssis du véhicule ?

Le numéro de châssis est aussi appelé numéro VIN. Il s’agit d’un code alphanumérique de 17 caractères qui correspond au numéro d’identification d’une voiture. Il est unique à chaque véhicule et identifie ses caractéristiques ainsi que son propriétaire. Si vous causez un accident, faites un délit de fuite ou abandonnez votre véhicule sur la voie publique, les autorités seront capables de vous identifier en tant que propriétaire grâce au numéro de châssis situé dans la voiture.

Homologué au niveau européen depuis 1975, ce système d’identification a été globalisé à compter de 1981. Le numéro de châssis renseigne toute une série d’éléments sur le véhicule : son modèle, ses caractéristiques techniques ou encore sa provenance.

Il se divise en trois principales parties :

  • Le code constructeur (WMI) : Il désigne la zone géographique du constructeur, le pays de provenance, à l’intérieur de la zone géographique et le constructeur.
  • Le code descripteur (VDS) : constitué de 6 caractères, il identifie des caractéristiques techniques propres au véhicule comme son moteur, son modèle et son usine de fabrication.
  • Le code indicateur (VIS) : il identifie l’année de fabrication de la voiture, l’usine où elle a été montée et le numéro de série de la voiture. 

Numéro de châssis ou code indicateur ?

Parfois, le numéro de châssis est confondu à tort avec le code indicateur. Ce dernier ne forme qu’une partie du numéro VIN : il s’agit des huit derniers caractères qui désignent l’identification d’un véhicule bien précis. Ils différencieront par exemple deux Renault Clio aux caractéristiques similaires : elles n’auront pas le même code indicateur, aussi appelé VIS. Ce code désigne à la fois :

  • L’année du modèle (le dixième caractère du VIN) : de A à Y pour les années 2010 à 2030 (les lettres I, O, Q et U ne sont pas reprises) et de 1 à 9 pour 2031 à 2039.
  • Le numéro de série unique à une voiture.
  • L’usine où celle-ci a été construite.  

 

 

Où trouver le numéro de châssis sur la carte grise ?

Les emplacements du numéro de châssis sur le véhicule et sur la carte grise sont également homologués au niveau européen. Sur la carte grise ou certificat d’immatriculation, vous le retrouverez en case E. Pour le trouver dans la voiture, il faudra regarder à au moins deux endroits : 

  • Sur la coque de la voiture, le numéro est frappé à froid. C’est pour cette raison qu’on l’appelle “numéro de châssis”.
  • Sur la plaque constructeur : on peut le retrouver à différents endroits comme dans la partie inférieure de la portière, dans le coin inférieur du tableau de bord, du côté conducteur, sous le capot du véhicule ou encore dans le bac de la roue de secours. Attention, cette plaque ne mesure qu’une dizaine de centimètres : ouvrez bien l’œil !

L’astuce d’Automoli : vérifiez que le numéro de châssis de la carte grise et celui repris dans la voiture correspondent. Dans le cas contraire, il s’agit peut-être d’un faux certificat d’immatriculation ou d’un véhicule volé.


Un doute sur le numéro de châssis ? Demandez le rapport d’historique

Si vous pensez que le numéro de châssis sur la carte grise ou dans le véhicule peuvent avoir été manipulés, ou s’ils sont tout simplement différents, méfiez-vous de la voiture en face de vous. Elle pourrait avoir été envoyée à la casse puis récupérée et serait donc très dangereuse à conduire. Elle pourrait aussi avoir été volée, inondée ou été mise sous gage par une banque.

Le meilleur moyen de s’assurer de sa conformité est de demander un rapport d’historique sur le site d’Automoli. Grâce à nos informations fiables, vous aurez accès à de nombreuses données concernant le passé du véhicule : les dégâts subis, les différents propriétaires, la première immatriculation, les registres des véhicules recherchés dans de nombreux pays, les compteurs kilométriques et s’ils ont été trafiqués, etc. 

Vous aurez également accès à des éléments essentiels tels que :

  • L’immatriculation ;
  • Les rappels à l’usine ;
  • Les rapports d’entretien ;
  • L’historique des contrôles techniques ;
  • L’état de service de la voiture.

 

Avant d’acheter aveuglément un véhicule d’occasion, mettez toutes les chances de votre côté pour être assuré de faire le bon choix !